Picardie: Nuit à « La Cordialité » et autres histoires de cœur

le

Salut les copains voyageurs !

Une fois n’est pas coutume, nous t’emmenons en balade dans notre belle Picardie. Une nouvelle escapade pleine de découvertes et d’émotions. Un voyage dans les beautés naturelles, artisanales, hôtelières et surtout… surtout, humaines.

Prend notre main et suis les battements de nos cœurs !

 

Instantané

On a tous au fond d’un tiroir une photo prise sur le vif, d’un moment de bonheur pur et inoubliable. Ce genre de clichés qui, étrangement, deviennent une part de ton identité. Un sourire figé sur le papier glace, des yeux rieurs qui reflètent le plaisir d’un instant encré. C’est, par exemple, cet instantané d’un jour de neige des années 90, ce polaroid d’une remise de diplôme, cet arrêt sur image d’une frappe en pleine lucarne, la copie papier d’un jour de vacances entre cousines…

Au delà de la photo, c’est l’instant qui continue de vivre en toi et qui te provoque cette sensation si agréable quand tu retombes sur ces images en ouvrant tes tiroirs.

Ce week-end Picard est une nouvelle photo à ajouter à l’album de nos instantanés heureux. Un moment que l’on veut faire vivre et qui, on le sait, se divisera à l’avenir en des éclats lumineux.

Tout commence par un contact très simple sur Instagram :

« On se suit mutuellement, ce serait cool qu’on se rencontre et qu’on partage nos univers ! ».

« On en serait vraiment heureux ! Nous sommes certains que ce sera une super belle rencontre ! »

Voilà à quoi tiennent les beaux moments… parfois, à deux likes sur un réseau social. Camille et Thomas ont aimé @lebontrip et nous avons aimé @lacordialité . L’histoire était en marche !

C’est donc avec un bonheur résonnant, qu’un matin d’avril nous prenons la route pour les rejoindre au cœur du Bray Picard, à une petite heure de chez nous. Direction mise sur Saint Samson la Poterie ! le GPS écoule les kilomètres à une vitesse folle, comme impatient, lui aussi, d’enfin rencontrer ces « copains voyageurs » avec qui l’on échange via réseaux sociaux et mails depuis plusieurs semaines.

Sur la route, l’Oise offre le spectacle grandiose de ses paysages. Nous passons de nos forêts Compiègnoises, aux valons ronds du pays de Bray en l’espace de quelques dizaines de kilomètres. La France a cette capacité géniale au dépaysement ! Les voyages peuvent être si courts…

P1040062

Nous arrivons à Saint Samson la Poterie ; au loin,  une haute cheminée de briques nous indique que nous sommes au bon endroit. La manufacture des carrelages de Saint Samson impose de par sa silhouette « Germinal », hors d’âge et pourtant bien vivante. Nous entrons dans la cour de l’usine qui, depuis 1836 a dû voir passer nombre de loustiques en notre genre 😀

C’est à partir de ce moment, celui où nous refermons les portes de la voiture, que notre weekend va basculer pour se transformer en un bel instantané de bonheur !

Thomas nous accueille avec sa cool attitude communicative. Pour cause… nous sommes sur son territoire, celui qu’il a choisi de faire revivre en rachetant la manufacture de carrelages à l’âge de 23 ans avec son frangin Guillaume. 11 ans plus tard, ce patron moderne, anachronique au décor, nous offre de par son sourire et sa chaleur, toute l’énergie qui souffle de nouveau dans ces murs ancestraux et qui anime son âme passionnée.

Puis c’est au tour de Camille d’entrer dans la danse de notre rencontre. Camille, c’est le genre de fille qui te fait sourire instantanément car le sien est ultra communicatif ! Elle dégage cette sensation agréable de la connaître depuis toujours, dès le premier regard, dès le premier mot… Cette sensation est si rare, et si belle quand elle est faite inconsciemment… Plus de doutes alors, notre ressenti « virtuel » était bon et même en deçà de la vérité du moment présent !

On ne peut pas le cacher, le coup de foudre amical a très vite frappé aux cœurs, car il est des rencontres qui devraient s’appeler « évidences »… Le destin fait parfois des choses formidables ! Ajoutons à cela que nous partageons des « choses de la vie » et une simplicité partagée… et tu as les bases d’une compréhension éclair entre quatre personnes qui étaient faites pour se rencontrer.

A un tel point, que la matinée s’est vite transformée en une longue discussion au soleil de printemps… Ce temps qu’on devait passer à visiter la manufacture de carrelages est passée comme passe une bourrasque de vent, emportant le programme avec elle. Mais quoi de meilleur après tout que l’imprévu ? L’heure du déjeuner approche, nous décidons de nous faire un petit resto dans le joli village de Gerberoy tout proche, avant de faire la visite dans l’après-midi.

On t’épargne les détails du repas… seulement nous te dirons que partager et rire autant, 3 heures après avoir rencontré des gens pour la première fois… c’est très rare !

Malaxe, le cœur de l’automate

14h, 15h, 16h ??? On ne sait plus bien… mais nous sommes de retour à la manufacture en compagnie de Camille et Thomas.

Thomas, en maître des lieux, va alors nous offrir une visite incroyable de drôlerie, d’émotions et de beauté. Il serait difficile de te retracer les détails de la visite, et puis à vrai dire, c’est une expérience à VIVRE et qui est accessible en réservant auprès de Thomas en cliquant ici 😉

P1040034P1040045P1040051

Nous, nous allons simplement te parler de notre ressenti durant cette visite, de nos émotions et de notre coup de cœur énorme. Déjà, tu l’as peut-être remarqué, nous sommes des trentenaires (ou presque) assez vintage, amoureux de l’histoire des lieux et des savoir-faire. Très attachés aussi aux joyaux précieux que sont les souvenirs de nos enfances… Et bien la manufacture réunit tout cela en un seul lieu, comme une vieille guitare dont chaque corde jouerait la note d’une de nos sensibilités. Cet endroit est une madeleine de Proust et un rêve éveillé à la fois ! Entre réminiscence et émerveillement instantané, ici ton cœur est aussi malaxé que l’argile qui passe dans les machines. Cet argile qui finira par s’endurcir au feu, contre balancé avec la tendresse qu’inspire les outils désuets, les briques usées et les parquets qui craquent. La manufacture est une veille dame qui a offert son histoire à notre temps et sa voix à Thomas. Et dans cette voix transparaît très vite l’amour et le respect de l’homme pour cette transmission.

P1040037P1040057P1040049

Ici, tout te marquera ! Et certaines choses au fer rouge, comme cette odeur qui nous ramène tous à des souvenirs d’enfance; entre un cache-cache dans la grange et une balade en bord de mer sur le siège arrière de la 2cv de papy… Une madeleine de Proust on te dit !

Et comment ne pas parler du savoir-faire ancestral que  l’on préserve tel un diamant entre ces murs de briques ? Un savoir reconnu par… l’UNESCO ! Un artisanat de l’homme, du temps, de la terre et du feu qui, entremêlés, offrent des produits aussi poétiques et exceptionnels que leur mode de production. Ici, la main de l’homme est encore un outil ! Ici, travaillent des écrivains de l’argile.

 

La Cordialité

C’est l’esprit rempli de beauté et d’admiration, que nous finissons la visite. Le temps a encore passé comme si aucune aiguille ne le retenait. Camille et Thomas ont apparemment autant de mal à se séparer de nous que nous d’eux… On discute encore longuement, puis les capsules de bières sautent histoire de prolonger encore un peu cette journée trop courte.

Vient inévitablement l’heure de prendre la route… Mais une joie nouvelle nous étreint alors, car c’est pour rejoindre Ault, où nous attend pour la nuit, l’autre magnifique projet de nos (p)hôtes (obligé d’inventer un mot dans ce cas de figure lol). Ce soir nous dormons à « La Cordialité », écrin des inspirations de Camille et Thomas.

P1040075

Ault est un petit village pris en étau entre la Baie de Somme et les falaises calcaires qui courent le long de la côte normande. En y arrivant, nous voyons très vite s’ouvrir devant nous, le bleu Baltique de la Manche. Quelques virages à droite puis un grand portail en bois noir se dresse devant nous, faisant office de paravent à l’imposante bâtisse de La Cordialité qui s’offre, massive et élégante.

La Cordialité est, à l’origine, un lieu de villégiature pour femmes construit au tout début du 20e siècle. Durant des décennies, elle a abrité les rires et les repos joyeux de nombres de vacancières, avant de tomber peu à peu dans l’oubli comme Ault dans une certaine forme de sommeil.

En quasi ruine, La Cordialité semblait alors vouée à une fin de vie bien morose… mais c’était sans compter, une nouvelle fois, sur le destin. En effet, après 10 ans à survoler le monde en tant qu’hôtesse de l’air, Camille est venu poser ses valises à Ault. Un changement de vie qui concorde avec celui de Thomas qui a repris les carrelages de Saint Samson alors qu’il menait des études de droit international. La Cordialité s’impose vite alors comme leur projet commun. Et quel projet !

A la force de leur courage, de leur volonté et de leur créativité… ils vont remettre sur pieds la belle oubliée. Il nous plait de les comparer aux flammes du phœnix qui lui permettent de se consumer pour mieux renaître!  Tenant le projet de réhabilitation à bout de bras, faisant les travaux eux mêmes, ils vont réussir le pari de redonner un plumage flamboyant au vieil oiseau usé.

C’est donc avec admiration que nous entrons dans l’appartement N°1 de La Cordialité, l’un des deux logements déjà prêts à accueillir les voyageurs. A terme, ce seront sept logements qui seront ouverts à la location et on peut te dire que ceux des étages promettent d’être, eux aussi, incroyables ! Car la vue de là-haut est absolument sublime (expérimentée par nos soins) !

P1040064P1040065P1040069P1040068

En attendant, nous découvrons notre superbe logement pour la nuit. Et quelle beauté ! Ici, Camille et Thomas ont voulu mettre en valeur les matières et les carrelages produits dans la manufacture de Saint Samson. Au sol, les tomettes coordonnent leur chaleur à la couleur suave des enduits d’argile des murs. Le bois brut s’harmonise à la délicatesse des faïences produites par Thomas. L’ensemble raffiné des matières est sublimé par un savant mélange d’objets chinés qui constituent une décoration unique et loin des conventions aseptisées de certains logements. On se sent très vite comme à la maison! Pour nous, cela a pris environ… 3 secondes, le temps de poser les sacs 😉 On s’approprie très vite la cuisine, apéro oblige 😉 On se délecte de la terrasse avec vue sur mer et couleurs du coucher de soleil. On se glisse tels des chats dans l’épaisse couette et le lit douillet…

P1040100

P1040066P1040074

C’est très franchement une petite merveille, ce que certains appelleraient, une pépite. Très rares sont les locations avec un tel niveau de qualité et d’attention du détail. Un nid parfait pour un week-end en amoureux ou même pour un séjour prolongé car Ault offre, de par son calme, le cadre idéal à quelques jours de repos loin de la cohue tout en offrant un emplacement côtier parfait. Oui car la baie de Somme est à quelques encablures mais tu éviteras ici la foule des lieux plus touristiques et bénéficieras d’une vue incroyable depuis le bord de mer, où tu passes brutalement des hautes falaises à des terres dépassant à peine le niveau de la mer. Et ça, en l’espace d’un tour d’horizon! En plus de cela, le coin offre des balades fabuleuses à faire en bord de mer ou en haut des falaises, où des points de vues superbes se mêlent au charme bucolique des herbes vertes dans lesquelles les vaches se baladent en liberté, venant quémander quelques caresses. Parfait!

P1040128P1040129P1040083

Crois nous cher copain, il est essentiel lors d’un passage dans ce joli coin de France de séjourner dans l’un des cocons de La Cordialité, non seulement pour leur beauté et leur confort à toutes épreuves mais aussi pour la rencontre de Camille et Thomas. Et à en croire le nombre de commentaires élogieux dans le livre d’or, nous ne sommes pas les seuls à le penser 😉

Malheureusement, ce week-end est passé beaucoup trop vite! Comme tous les bons moments d’ailleurs… Après avoir profité des environs de La Cordialité en un dimanche radieux, nous devons nous résoudre à reprendre la route… Les valises sont bouclées, la voiture prête à démarrer… On se dit avec Camille et Thomas, qui nous ont rejoint à Ault, que nous allons boire un dernier café avant de prendre le volant… Dernier café qui se transformera en 1h30 de partage en plus 😉 C’est finalement le cœur plein mais un peu serré que nous regardons la silhouette de Camille s’éloigner dans le rétroviseur.

« On te fait sonner deux fois pour te dire que nous sommes arrivés! » 

Encore une fois, Merci mille fois les amis pour ce moment beau et précieux en votre compagnie !

Voilà cher copain voyageur ! Nous espérons que cet article t’aura donné envie de découvrir notre immense coup de cœur de ces derniers temps ❤ !?

D’ailleurs, nous te laissons toutes les infos utiles juste ici :

Site de La Cordialité: https://lacordialite.fr/

Site des Carrelages de Saint Samson: https://www.carrelages-de-st-samson.com

 

N’hésite pas à vivre l’expérience toi aussi !

On t’embrasse très cher copain !

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Karine dit :

    Superbe article… Touchant… Bravo ! Merci pour Thomas et Camille que je suis avec intérêt et bienveillance depuis IG ! Un jour je viendrai !

    J'aime

    1. lebontrip dit :

      Merci beaucoup Karine !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s